Facebook Instagram Youtube Twittter
CHALLENGEMANIA

Challengemania la réalisation d'un rêve !

Depuis 20 ans maintenant, sous sa forme actuelle, Les Promotions NCW Inc. présentent des galas de lutte professionnelle partout à travers la province de Québec. La NCW est la réalisation du rêve de plusieurs jeunes du secondaire de la Polyvalente Thérèse-Martin de Joliette. En 1986, appuyés du conseiller en orientation monsieur Luc Pelletier, ils ont tout d'abord créé l'ancêtre de la NCW, la AWA (Amateur Wrestling Association). C'est donc sur des tapis de gymnastique avec des élastiques et des poteaux de badminton que les légendes de la NCW faisaient leur début comme: Black Bear, Boris Kruschevv et les fondateurs Frank Blues et Phil Bélanger.

En tout premier lieu, exclusivement basée à Joliette, la compagnie s'est d'abord mise sur la carte avec la présentation de Challengemania 1 au Centre Récréatif Marcel-Bonin de Joliette, en 1993, malgré la victoire du Canadien pour leur dernière coupe Stanley en liste le même soir. La compagnie réalise le rêve de ses fondateurs et présente un gala dans le même amphithéâtre qui avait vu les Bravo, Martel, Rougeau et Road Warriors avant eux. Par la suite, c'est l'explosion avec l'rrivée de plusieurs nouveaux lutteurs gradués de l'école de lutte de la compagnie.

Un an plus tard, Challengemania 2 est en péril : une tentative par certains éléments de sortir Phil Bélanger et Frank Blues de la direction échoue. Mais la date de Challengemania appartient à ceux qui ont tenté de prendre le contrôle de la compagnie. C’est finalement la ICW qui présentera un gala en juin à Joliette avec certains anciens NCW. Voilà pourquoi la rivalité entre les deux fédérations fût si intense durant plusieurs années. Cependant, la résistance s’organise et Challengemania 2 est présenté en juillet pour la seule fois de son histoire. C’était une victoire morale, nous avions quand même réussi à terminer nos histoires et notre saison au Cégep de Joliette était assurée.


L’année qui suivit en fût toute une avec un champion invincible depuis plus d’un an, Dream Killer. Après avoir vaincu tout le monde à la NCW, un seul homme se dressait devant Killer. Le prince du ring Frank Blues. Il devait mettre sa carrière en jeu lors du combat final de Challengemania 3 pour une chance de reprendre son titre de champion. Après un combat enlevant, Blues finit par remporter le combat, malgré la tricherie de Floyd Broffman. La réaction des amateurs à la fin parla beaucoup pour la qualité de ce combat. Iceman remporta sa première victoire majeure en simple contre Phil Bélanger pour le Championnat Inter-Cités. La rivalité Black Bear et Crazy Eddy se termina dans un combat hardcore avant que le terme hardcore ne soit à la mode. Un an plus tard, Challengemania avait retrouvé sa place en juin à Joliette et rien ne semblait vouloir arrêter la NCW.


L’année suivante, ce fut Challengemania 4 avec un combat de Championnat par équipe 2 de 3 style mexicain alors qu’Iceman et Frank Blues(Wild Thing) se retrouvaient devant l’équipe de rêve Dream Killer et Phil Bélanger sous la tutelle de Naja Viper. En plus du titre de champion, était aussi en jeu les cheveux des deux équipes. Un combat spectaculaire avec 4 lutteurs appelés à devenir des légendes de la NCW. Blues et Iceman remportèrent ce combat et l’équipe de rêve se retrouva avec le coco rasé au grand plaisir des amateurs. Le Championnat Québécois fut conservé par Golem à son premier Challengemania contre Alexandre le Magnifique dans un combat hardcore. Frank Blues et Iceman luttent partout en province comme champion par équipe et rien ne semblait pouvoir les arrêter.


Pourtant, à Challengemania 5, ce fut de nouveau en finale qu’on retrouva les deux hommes, mais cette fois, un contre l’autre dans un combat de respect du maître contre l’élève. En effet Blues fût le professeur de Iceman, mais au fil des ans, Iceman était devenu un lutteur du même niveau que Blues. La confrontation était inévitable : un comme l’autre devait savoir qui était le meilleur. Les deux hommes s’affrontèrent dans la plus belle série de combats jamais présentée au Québec. Blues remporta le titre de champion Québécois à Rigaud, mais le perdit à Beauharnois devant le public d’Iceman. Une semaine plus tard, le résultat fut le même alors que Challengemania 5 vit les deux hommes aller au bout de leurs réserves. J’oserais même avancer que ce combat a enlevé plusieurs années de vie active comme lutteur aux deux hommes. Mais je ne crois pas qu’ils changeraient quoi que ce soit à ce combat même pour lutter 10 ans de plus.


Un an plus tard, lors de Challengemania 6, un Iceman qui a lutté blessé toute la saison après Challengemania 5 regagne le Championnat Québécois contre Syl le Sadique. Mais cette soirée fût marquée par le dernier combat officiel de Frank Blues comme membre à temps plein de la NCW. Une soirée émotionnelle qui voyait la torche se passer à une nouvelle génération qui était au bord de l’arène, Chakal, Piranah et Franky the Mobster.


Challengemania 7 sera le dernier présenté à Joliette, les activités de la compagnie ayant définitivement déménagées à Montréal. En finale, on retrouvait Accès/Interdit(Chakal et Piranah) qui s’inclinèrent contre les nouveaux Wild Thing (Iceman et Black Eagle) qui remportèrent le Championnat par équipe de la NCW. Un titre que les deux équipes s’échangèrent plusieurs fois durant la saison, même à Toronto dans un gala de la AWF. Un an plus tard, la compagnie sera méconnaissable et Challengemania 8 aura la plus grosse couverture médiatique de l’histoire de l’événement.


Challengemania 8 fût le sommet de mon association avec la NCW comme promoteur et booker. Nous avons rempli notre salle à pleine capacité et nous avons du refuser des gens par manque de place. Quand tout s’est mis à fonctionner, nous avons eu un résultat comme Challengemania 8. Après un an, la Mafia du Booker, que je dirigeais, a bien méritée la dégelée que leur réservaient Piranah et Pierre-Carl Ouellette. En effet, PCO devenait soudainement disponible et je réussis à le convaincre de participer à deux de nos galas durant la saison. Il aima tellement l’expérience que c’est lui qui revînt me voir pour incorporer un combat pour lui à Challengemania ! Il nous mis en contact avec Glen Kulka, lui aussi soudainement libéré par la WWF, et nous avions une grande finale hors du commun pour accompagner notre finale pour le Championnat Québécois entre Golem de la mafia contre Piranah. Ce fût le dernier combat de Golem et tout un combat en plus, qui vola même la vedette à la grande finale, malgré que Ouellette et Kulka sortèrent un combat digne de jeunes lions qui commencent. Les deux hommes avaient faim et nous en donnèrent plus que le plus critique des amateurs auraient pu demander. L’événement fût couvert par la Presse, Radio-Canada, Musique Plus, Internet et plusieurs autres. Pour la première fois au Québec : écran géant, son et lumières comme à la WWF. Le couronnement de plusieurs années d’efforts pour moi.


Challengemania 9 fût un aussi gros succès et cette fois le nom de l’événement faisait avec les amateurs de Montréal. C’est un combat strictement avec le talent régulier de la NCW qui fut en finale. Guy Williams, une légende de la compagnie, se retrouva en finale pour la première fois et comme champion Québécois dans un combat triangulaire contre Franky the Mobster et Piranah. La légende s’inclina dans un combat qui fût voté combat de l’année, où Piranah remporta le titre de nouveau. Aussi au programme, un combat de légende : une revanche de Challengemania 4 alors que Blues et Iceman refaisaient équipe contre Dream Killer et Phil Bélanger. Ce fut également mon dernier gala comme membre actif de la compagnie et je quittai le coeur gros en laissant maintenant la chance aux autres de porter le flambeau encore plus haut.


ChallengeMania 10 fût digne d’un ChallengeMania, mais en plus des retraites bien méritées de Dream Killer et Iceman. La NCW perdit un des grands de la compagnie et ce, en le nom de Guy Williams, qui fût gravement blessé à la tête lors de son combat Marathon de Table contre Dream Killer. Outre cette perte, ChallengeMania atteignait les objectifs voulus avec des grands moments tels que les combats Vertigo contre Made of Money, Iceman contre Piranah, Under Construction contre Farmer Joe & Big Guido qui devenait du même coup la dernière présence de Gerry Hébert , l’annonceur maison depuis longtemps, qui allait fronder Nova Cain d’un méchant coup de poing, sans oublier le retour de Deniss Sensation!

ChallengeMania 11 fût sans contredit remplit de surprises, de grands moments et de combats inoubliables! Que dire de l’émotion et de l’intensité dans le combat Vertigo et Ground Zero pour ouvrir le show après des mois de péripéties entre les 2 équipes. En passant par le duel spectaculaire entre 2 gladiateurs du nom de Chakal et Chase Ironside, anciennement Piranah! La sur-performance de Maxx Fury dans le Combat D’Échelle pour les ceintures TV et Inter-Cités lui permis de voler la vedette ce soir là. Mais rien n’empêchait d’oublier les retours surprises de Néomy, de Soopa, de Guy Williams et du Géant Golem lors de sa seule apparition depuis sa retraire à ChallengeMania 8.

Challengemania XII fût spécial pour plusieurs facteurs : la finale de ce gala se tenait dans une cage de 16 pieds de haut en le champion Québécois Chakal et Bishop. De plus, Sunny War Cloud, légende de la lutte Québécoise, luttait à son premier Challengemania. Ce Challengemania présenta de nouveaux visages tel Alex Price, Mark Andrews, Jimmy Stone, Samson, James et Vanessa Kraven, Adryan O’Ryan, Nick Blade.

Les fondateurs de la NCW Phil Bélanger et Frank Blues s’affrontèrent à un troisième challengemania et de nouvelles étoiles naquirent dont 2.0, qui remporta le Championnat par équipe de la NCW et Binovich Fouranov, qui mît la main sur le Championnat Inter-Cités. Notons le Championnat Cruiserweight, défendu pour la première fois à Challengemania, ou le champion Alex Price fût vaincu par Don Paysan, dans un No Gravity Match, votez match de l’année 2004.

Challengemania 13 fût sans contredit très différent. Pour la première fois deux combats de Championnat Québécois avaient lieu le même Challengemania. Dans un Double Jeopardy, le champion Québécois Chakal défendait son titre face à James Champagne de Toronto et simultanément, Manuel Vegas affrontait Bishop. Les deux gagnants s’affrontaient par la suite et c’est Manuel Vegas, qui triompha, mettant fin aux 13 mois de règne de Chakal.

Notons la conquête du Championnat Cruiserweight de Nick Blade, qui riva les épaules du champion Alex Price dans un five way match, Adrenaline Rush remporte le Championnat par équipe pour la première fois en disposant de 2.0, les Mansour et Fresh Factor dans un fatal Four way elimination. De plus Gorgeous Mike remporte le champion Inter-Cités pour la deuxième fois face à son ex-partenaire Binovich Fouranov et de l’ancien champion Nova Cain.

Challengemania XIV fût présenté le 13 Mai 2006. Nous avons assistés au retour de Deniss Sensation, qui disposa de James Kraven dans un combat d’ouverture enlevant. De plus, l’équipe G.Y.M participa à leur premier Challengemania depuis la formation de cette équipe. Ceux-ci ont été renversés par Reality Check, eux aussi à leur première participation en équipe à Chalengemania.

Le Championnat Cruiserweight changea de propriétaire lorsque Guil Reno, le Jedi de la Shawanitude remporta son premier titre à la NCW en disposant du champion Adryan O’Ryan. De plus Adrenalin Rush remît la main sur les Championnats par équipe en disposant de ADM, Mad Dogg et Tank, qui, en était à une première participation à un Challengemania.

Dans la grande finale, Bishop remporta le Championnat Québécois face à Paranoid Jake Matthews dans un Ladder Match, malgré un Tankster de Tank de l’échelle, Bishop ramena la ceinture à la NCW.

ChallengeMania XV était remplit de surprises et quelque jours avant la tenue du gala, on annonce que Sylvain Grenier en fera partie! Mais encore à notre grande surprise, malgré qu'il soit sous contrat avec la WWE, Sylvain Grenier se joint à Don Paysan et le Champion Québécois Bishop pour affronter Chakal, Nightmare et Phil Bélanger dans la grande finale impromptu de la soirée! C'est sous l'acclamation de la foule que Grenier et ses 2 partenaires remportent une victoire convainquante.

Également dans le gala, nous avons assisté à tout un combat d'ouverture entre Deniss Sensation et James Kraven, ensuite la retraite pour Flat Face Jeremy et Julie le Red Fuxxx alors que Bloodline battent Get Your Muscles et finalement un duel de gladiateur entre Jimmy Stone et Samson qui retient son Championnat Inter-Cités.

Lors du dernier ChallengeMania, on annonçait le rajout de Sylvain Grenier à l'évènement, un gros cadeau pour les fans de la NCW. Cette année, la NCW est forcé d'enlever Franky The Mobster de la finale contre Don Paysan à cause d'une blessure et ce que quelque jour avant la gala. La direction transforme le combat Stone vs. Chakal en Triple Menace avec le Champion Québécois Don Paysan. Malgré l'adversité, Don Paysan conserve la ceinture Québécoise.

Le Championnat Inter-Cités est en valeur lorsque l'indestructible Nova Cain affronte la Machine de Guerre, Tank. N'ayant aucun arbitre ne voulant faire le travail dans ce combat très dangeureux, la NCW nomme nul autre que Mr. Tolo pour juger le combat. Sans trop de surprise, Mr. Tolo se retourne contre son ancien poulain et joint Nova Cain pour conserver son titre.

Également lors du 16ieme ChallengeMania, Samson l'emporte sur Bishop et Project 13 l'emporte dans un combat d'ouverture contre Pretty in Pink.

Pour la toute dernière fois, ChallengeMania aura lieu au Centre NDR qui doit être vendue dans les semaines à venir. Sylvain Grenier est de retour sur la carte, mais ne fait pas long feu lorsqu'il se blesse au tout début de la finale l'oppossant à Don Paysan et le Champion Québécois Nova Cain. Dans un combat intense et haut en rebondissement, Don Paysan réussit à renverser lNova Cain et Mr. Tolo pour remporter son 2ieme Championnat Québécois. Ce combat marque également le dernier combat de Nova Cain et un hommage lui est rendu sous la chaleur de la foule.

Urban Miles met la main sur le Championnat Triple Couronne, Jay Phenomenon retient le Championnat Inter-Cités contre James Stone et Project 13 conserve leur championnats contre Anarchy Rulz pendant que Tank détruit Samson dans un duel de géant.

Ayant quitter le NDR l'année précédente, la NCW décide d'y aller en grand et se loue le Club Soda pour la 18ieme édition. Malgré que la grande finale est encore marquée par une blessure de Don Paysan qui ne pourra pas affronter James Stone, la NCW rebondit avec Alex Price. C'est à l'intérieur d'une cage que se produira un combat sans merci où Alex Price l'emportera de façon convainquante.

Electrico remporte son tout premier Championnat contre King TNT et Maxx Fury lors du combat d'ouverture. Le premier combat 100% Féminin aura lieu lorsque Anna Minoushka & Kalamity l'emporte sur Mary Lee Rose & Sweet Cherrie et Les Titans remporteront un combat d'échelle à 4 équipes contre Pure Talent, Project 13 et Les Frais.

Tank remportera le Championnat Québécois dans la grande finale du Tournoi des Maitres contre Gorgeous Mike et Mr. Cobra.

Challengemania n’est pas la réalisation d’une seule personne, mais d’une équipe, qui, travaille d’arrache pied, pour vous présenter des galas de qualité. Tout le personnel, que ce soit lutteurs, managers, arbitres, sécurité, personnel vendeur et technique, les bénévoles et surtout vous les fans êtes précieux pour les Promotions N.C.W.

Challengemania a évolué d’année en année. Les fondateurs et légendes de cette compagnie nous ont tracés un chemin et, nous, membres actuels de la N.C.W n’oublions pas le passé, nous donnons notre maximun pour le présent et nous aidons au futur de cette association.

Sincères remerciements à tout les bénévoles, qui depuis 1993, donne le meilleur d’eux, pour la réalisation de Challengemania, car, Dieu sait qu’un gala d’envergure comme Challengemania, ne s’organise pas en une soirée.


| Accueil | Superstars | Champions | Résultats | Médias | Historique | Blues Awards | Informations | Directions | Contacts |

novawebdezign.com