Résultats du 1er Février 2014
Centre Bruxelles
Montréal, Qc

Gros gala en perspective, surtout suivant l’invasion de la Torture Chamber à #CelebrationUrbanMiles. William Brady a à nouveau la chance de mettre la main sur celui qui lui a volé son Championnat Inter-Cités, Handsome JF, avec en valeur ajoutée que le gagnant choisira la stipulation de leur combat de championnat à PowerPlay. LuFisto est enfin de retour, après 2 ans d’absence, comme partenaire choisie personnellement par Pat Guénette pour lutter contre Urban Miles et Bettie Rage. Joey Soprano quant à lui y va «all-in» pour la grande finale, alors qu’un combat aura lieu pour décider qui sera le prochain commissaire de la NCW…

En l’absence de Jean-François Kelly, c’est Blackwell le… Kelly qui va servir d’animateur pour la soirée. Il nous introduit donc aux trois candidats pour la grande finale, qui représenteront chacun une faction de la NCW. Tout d’abord, accompagné de Joey Soprano et la Torture Chamber, Volkano. Puis, Jesse Champagne vient se faire entendre, annonçant que c’est le PLQ qui prendra le contrôle, pour une lutte propre, juste et sécuritaire. Blackwell annonce ensuite que le 3e participant, représentant la NCW, est celui qui remplacera James Stone qui est toujours blessé suite aux attaques du Torture Chamber : Alextreme! Il arrive, chaise à la main, et nettoie le ring sous les applaudissements de la foule. À suivre pour la finale!


Championnat Triple Couronne NCW

Booglie© vs. Marc Mercer acc. Coach Kevin Brien & Stew Korvus

D’entrée de jeu, on se demande pourquoi Marc Mercer est accompagné de deux lutteurs et que Booglie n’est pas accompagné de son partenaire Eddy ErDogan, lui aussi ancien élève du Torture Chamber… Booglie arrive quand même à bien se défendre et se débarrasser des nuisances pour réussir son Jungle Splash pour le compte de trois. Après le compte, Korvus et Brien attaquent Booglie avec Mercer. Jack Frost sort de l’arrière-scène lui venir en aide, mais est lui aussi rapidement rattrapé par la force du nombre. ErDogan arrive enfin, mais hésite. Il écoute la foule, mais se fait tendre la main par Mercer qui lui offre de se joindre au Chamber pour de bon. ErDogan lui prend la main… et l’attaque d’un solide coup de genou aérien. Il sort Brien et offre aussi un coup de genou aérien à Korvus! ErDogan est avec la NCW!

Gagnant: Booglie


Eddy ErDogan vs. Apocalypse acc. Kath Von Goth

ErDogan reste dans le ring et laisse ses partenaires quitter. Apocalypse fait son entrée. Dès le début, Eddy tente d’utiliser sa vitesse, donne de bons coups de pied et de genou à Apocalypse, mais ils ne font aucun dommage. Apocalypse le malmènera pendant plusieurs minutes avec des étranglements, des écrasements et une solide botte au visage. Cependant, ErDogan, qui est de plus en plus imprévisible avec le temps, trouvera le moyen de lui donner un solide enziguri derrière la nuque qui le laissera au tapis. Eddy monte sur la 3e corde pour y aller de haute voltige, mais sera distrait par la présence de Kath Von Goth. L’arbitre s’en occupera, mais permettra à Korvus de le faire tomber sans être vu. Apocalypse en profitera pour lui appliquer le End of Times pour la victoire frustrante.

Gagnant: Apocalypse


Championnat par équipe de la NCW - Triple Menace

Les Colosses© vs. Les Titans vs. Les Injusticiers

Les Injusticiers prennent le micro dès le départ et s’annoncent déjà comme les nouveaux champions par équipe, encore fâchés que les titans les aient battus à Tag Team Turmoil. Mike décide aussi de montrer son tan de Jamaïque à la foule… à sa propre satisfaction.

Les Titans commencent contre les Colosses. Chakal et Bishop travaillent très bien ensemble et rappellent aux Colosses ce que l’expérience ne peut acheter dans un match par équipe. Gibson se fera donner le changement à l’aveuglette par Gorgeous Mike, qui tout fier de rentrer dans le ring, sera immédiatement surpris par un backslide incassable de Chakal pour le compte de trois! Au vestiaire les Injusticiers! Ils reviendront cependant à la fin, distraire l’arbitre dans un premier temps et assommer Chakal ensuite avec un bâton de hockey! Il n’en faut pas plus aux Colosses pour repartir avec les championnats. Chakal et Bishop annonceront que cette année, les Injusticiers seront les visiteurs dans le match PowerPlay 2014, combat en trois périodes que les Titans n’ont jamais perdu!

Gagnants: Les Colosses


Jay Phenomenon vs. Electrico

Jay attend depuis deux semaines de pouvoir venger les deux humiliations subies aux derniers galas, alors que Buxx Belmar ET Leon Saver ont gâché ses combats pour lui causer la défaite. Electrico qui semble avoir appris de ses erreurs du dernier match, tente moins de s’imposer physiquement contre l’armoire à glace, mais essaye plutôt de le garder au sol et de l’essouffler avec des ciseaux de tête, des chassés, des attaques dans les jambes et des bras à la volée. Jay est au final trop fort. Il réussit à attraper Electrico pour lui donner un gros Phenomenal Driver pour le compte de trois.

Il annonce au micro se foutre assez royalement d’Electrico, mais que ce qu’il veut, c’est Leon Saver et Buxx Belmar, au plus cr***! Il envoie donc un message à ces derniers en attaquant de nouveau Electrico. Leon arrive en trombe, tente le Superkick, mais Jay l’attendait depuis deux semaines! Il attrape son pied, puis donne un Phenomenal Driver à Leon. Il repart, sourire jusqu’aux oreilles. Electrico n’a pas apprécié cette attaque inutile et a décidé de lancer Jay Phenomenon au défi, à Total Crap Lutte, le 8 février, question de l’humilier devant plus de 400 personnes!

Gagnant: Jay Phenomenon


Combat Inter-Genre par équipe

Urban Miles© & Bettie Rage vs. Pat Guénette & LuFisto

Le combat le plus attendu de la soirée par la foule, qui en signifiait son intérêt pendant l’intro de Blackwell Kelly. LuFisto est en superbe forme. Elle dominera le Champion Québécois avec des concours de force dès le départ. Miles tentera de la déconcentrer en montant sur les épaules de Bettie Rage (!!) pour l’inviter à un autre concours de force. LuFisto monte alors sur les épaules de Pat pour faire un peu de chain-wrestling en hauteur! Bettie Rage n’entend pas à rire et se lance immédiatement sur LuFisto. La vétérane Femme Fatale ne s’en laisse pas imposer et lui renverse toutes ses prises. Des manœuvres illégales du Champion Québécois permettront cependant à Bettie Rage de malmener Lufisto plusieurs minutes. Urban n’en sera que plus heureux de rentrer dans le ring et, rappelant ses attaques sournoises sur Mary Lee Rose, va lâchement frapper LuFisto dans le coin, l’étrangler et lui donner plusieurs coups de pied. LuFisto va retourner une prise en quatre de Miles, mais Guénette et Rage s’en mêleront, transformant le tout en prise du chameau/prise en quatre retournée… LuFisto et Guénette se projettent mutuellement sur Urban Miles, en boule de canon et en plongée pour le coup d’avant-bras de Pat. Pat esquive le Air Miles, LuFisto lui applique son burning hammer et Pat y va pour le stretch muffler sur Bettie Rage. Victoire de Guénette et LuFisto!

Cette victoire permet à Pat Guénette de devenir aspirant #1 pour le Championnat Québécois, qu’il a décidé d’encaisser pour Total Crap Lutte, le 8 février au Club Soda!

Gagnants: Pat Guénette et LuFisto


Défi Spécial

Dru Onyx acc. Joey Soprano vs. Sexxxy Leon Saver

Leon Saver répond au défi ouvert lancé par Soprano, qui veut repositionner son mastodonte, le «King of Everything» au top de la chaine alimentaire à la NCW. Leon n’est pas à 100% après avoir encaissé le Phenomenal Driver plus tôt dans la soirée, mais semble assez confiant. Dès le départ, Leon esquive une corde à linge de Dru et lui donne un de ses Superkick! Dru roule à l'extérieur et attrape Leon. Leon lui donne un autre Superkick! Soprano soulèvera lui-même (!!) Dru pour le remettre dans le ring. Il en faudra plus pour coucher l’ancien champion qui reviendra dans le match assez rapidement. Malgré les beaux efforts de Leon et 2 autres Superkicks, Leon recevra un Roadkill (Éviscérateur) d’Onyx qui le brisera pratiquement en deux, pour le compte de trois. C’est à parier que Leon aimerait bien ravoir Dru Onyx quand il sera à 100%!

Gagnant: Dru Onyx


Choix de la Stipulation de Power Play

Handsome JF© vs. William Brady acc. Rickter Oz McGoth

Solide performance des deux lutteurs qui n’en sont pas à leur première danse ensemble. Sachant que le gagnant choisi sa stipulation préférée à PowerPlay, ils ont donné tout ce qu’ils avaient. Kath Von Goth est venu tirer la jambe de JF pour la mettre dans les cordes suivant un ultime Guinness Cutter de Brady. Oz est allé voir Kath pour savoir ce qui se passait, et s’est pris la gifle de l’année! Brady, distrait, s’est pris un school boy par le Handsome One qui lui a tiré les pantalons pour assurer le compte de trois.

Sa stipulation : William Brady devra affronter JF… ET Apocalypse en même temps s’il veut ravoir son championnat Inter-Cités. Avec Oz et Kath Von Goth dans le mélange, ça risque d’exploser à PowerPlay!

Gagnant: Handsome JF


Grande Finale - Triple Menace pour le poste de Commissaire

Volkano acc. Torture Chamber & Joey Soprano vs. Alextreme (NCW) vs. Jesse Champagne (PLQ)

Sitôt la cloche tintée, Alextreme nettoie le ring avec ses adversaires! Il n’est pas accompagné, puisque Stone et Mary Lee Rose n’ont pas le feu vert encore, vue leur condition physique résultant du dernier gala. Le nombre rattrape Alextreme, alors que Volkano et Jesse Champagne, précédemment adversaires, s’unissent pour isoler Alextreme. Ils ne s’entendent pas sur qui aura le tombé, donc reprennent les hostilités, permettant au métalleux gaspésien de se reposer. Chose faite, il réussit l’éviscérateur sur ses deux adversaires politiques. Malheuruesement, le Torture Chamber l’empêche d’aller plus loin alors que tous ses lutteurs sortent et suivent les ordres de Soprano. Alextreme se prend un VKnO. Le reste de la NCW lui vient en aide juste à temps, incluant Booglie, Saver & ErDogan. Jesse Champagne file en douce. L’arbitre n’a plus aucun contrôle sur le match et l’environnement devient trop dangereux. Il arrête le combat!

Les lumières se ferment et une vidéo de Don Paysan apparait! James Stone se pointe, encore habillé pour l’extérieur, et s’attaque à Onyx et Soprano. James Stone et Alextreme restent seuls au ring. Stone annonce que son ami, Don Paysan, sera à PowerPlay pour s’assurer que la NCW ne se fasse pas encore une fois doubler par le Torture Chamber…

Gagnant: Combat NUL


NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014 NCW 1er Février 2014

638ieme gala de la NCW