Marc Pilon

Intronisé le 18 Décembre, 2004.

Marc le Grizzly : Le lutteur
L’année 1995 apporta à Lutte Lanaudière/NCW un type, qui allait changer à jamais le futur de cette compagnie en la personne de Marc Pilon, alias Marc le Grizzly. Celui-ci entend parler de la NCW grâce à un article paru dans le journal de Montréal.

Il est entraîné par Frank Blues et personne, à cette époque, ne savait qu’un jour, il serait celui, qui entraînerait le futur de la compagnie. Il apprend les rudiments du métier et débute sa carrière en face, devenant un lutteur très populaire, lançant des oursons en peluche dans la foule à la grande joie de ceux-ci.

Marc goûte à l’or pour la première fois, remportant le championnat Inter-Cités le 18 Janvier 1997, en disposant d’Alexandre le Magnifique. Il aura une rivalité avec Mike Lyons et lors de Challengemania V, le Grizzly remporte le titre une seconde fois.

Toujours aussi dominant, Marc remportera le championnat Inter-Cité une troisième fois le 12 Septembre 1998, en rivant les épaules du légendaire Géant Golem, lors d’un gala présenté à Mont-Laurier.

Le 26 Septembre 1998 sera une date mémorable lorsque après avoir perdu sa ceinture Inter-Cités des mains du Géant Golem dans un combat trois contre trois, combat que si un champion se faisait river les épaules, il perdait son titre, le Grizzly se retourne contre ses partenaires Iceman et Black Eagle. Dans l’une des scènes les plus violentes de l’histoire de cette compagnie, on voit Marc assommer Iceman avec une brique, passer Black Eagle au travers une table à l’aide d’un powerbomb. Le sang coulait à flots et les fans stupéfaits, n’arrivaient à croire que leur préférés, Marc le Grizzly se retournait contre eux. Marc annonça que les Iceman, Frank Blues, c’était fini, que c’est maintenant l’ère du Grizzly, qui commence.

Le 10 Octobre 1998, une ère de terreur commence lorsque Marc le Griizly remporte le championnat Québécois en disposant de Iceman avec son Grizzly Driver. Celui, qui était le l’un des lutteurs les plus aimés était maintenant le plus détesté des foules. Il faut dire que son nounours Teddy cachait bien une chaîne, étant utile à son maître.

Une rivalité intense entre le Grizzly et la bête Dream Killer ébranla les fondations de la NCW. Ceux-ci s’échangèrent le titre Québécois, mais un hic attendait Killer : le Grizzly acquit les services de nul autre que Floyd Bronfman, l’ancien gérant de Killer. Lors de Challengemania VII, Marc remporta le championnat Québécois pour la troisième fois, devenant le quatrième lutteur de l’histoire de la NCW, à avoir remporté ce titre à trois occasions.

Après avoir perdu le championnat face à Piranah en Octobre 1999, Marc se concentra sur la lutte en équipe et associa ses forces à un poulain de Mr Bronfman en la personne de Kid Rock. Vicieux et Délicieux était formé et remporta le championnat par équipe à deux reprises.

En Octobre 2001, Kid Rock se retourne contre Marc le Grizzly. Celui-ci prend un arrêt de la NCW.

Lors de Noel D’Enfer 2001, le Père Noel arriva et donna des friandises aux fans. Il monta sur le ring et appliqua un Grizzly Driver à Raid. Le Grizzly était de retour à la grande joie des fans. Il associa ses forces au colosse de Limoilou Jayzon Reaper et Ground Zero entra dans la guerre.

Lors de Challengemania X, Ground Zero remporta le championnat par équipe en rivant les épaules des Dreams Warriors. Ils auront un règne solide avant de s’incliner face à Under Construction.

Ground Zero décidèrent que c’en était assez et se retourna contre les fans et sur Vertigo, Rage et Bishop. Une rivalité violente ou l’on verra même Ground Zero brûler Rage et Bishop sur le ring, dans une scène choquante de l’histoire de la NCW.

Lors de Challengemania XI, Ground Zero fût vaincu par Vertigo dans un combat intense.

En Juin 2003, une nouvelle fît trembler les fondations de la NCW : Marc le Grizzly quitta la NCW suite à un facteur de raisons.

En Septembre 2004, Marc effectua un retour sur son ring : celui de la NCW et affronta Chase Ironside. Ce combat se changea en un match 3 Vs 3 et le Grizzly Driver eût raison du Clan d’élite.

Lors de Noel d’Enfer 2004, à la demande de Cobra, Marc le Grizzly revient sur le ring, pour finir ce qu’il avait commencé avec Chase Ironside et Franky the Mobster des élites. Dans un combat rempli d’action, Marc riva les épaules de son ancien élève Chase Ironside suite au Grizzly Driver.

Suite à ce combat, Marc fût intronisé au prestigieux temple de la renommée de la NCW à son insu, car, les dirigeants de la compagnie voulaient lui faire une surprise. C’est avec émotion, que le coach entra dans la légende.

Marc le Grizzly : Le Coach
Dès 1995, Marc entraîna sa première recrue en la personne de Francis Meunier alias Steven le Sweet Boy. Suivi plusieurs générations soit les Chase Ironside, Franky the Mobster, Chakal, Black Eagle, Raiden, Cobra, Pat Thompson. De plus plusieurs anciens viennent perfectionner leur lutte avec Marc.

Par la suite, les Deniss Sensation, TNT, Diablero, Maxx Fury, Nova Cain, Blaze, Raage, Bishop se sont joints à la danse.

Vint par la suite les 2.0, Jay Phenomenon, Binovich Fouranov.

Le groupe final était constitué de Don Paysan, Alex Price, Chris Stevens. Le dernier mais non le moindre : Mark Andrews.

Il est certain, que j’en ai oublié, car même des lutteurs de d’autres associations ont étés entraînés par Marc. Selon Marc, il aurait formé près de 500 personnes. La plupart ont luttés à la NCW.

Avec Marc, les élèves avaient un entraînement intense, apprenant les chutes, la base, les techniques de combat. Plus tard, Marc commença à visionner des galas de la Ring of Honor et à adopter des séquences de cette association. Côtoyer des types de cette compagnie, donna beaucoup d’expérience à Marc pour la formation de ses propres recrues.

Marc le Grizzly : Membre de la NCW
Dès la formation des recrues, un mot était en tête de liste : Implication. Pour faire parti de la NCW, tu te devais de t’impliquer et de t’investir dans celle-ci. Marc était omniprésent dans la compagnie. Que ce soit un problème de ring, manque de matériel, transport du ring, on se retournait et Marc était là.

Il arrivait toujours de bonne heure la journée des galas et en était la dernière personne à quitter celui-ci aux petites heures du matin.

Il est et sera toujours un exemple pour le présent et le futur des Promotions N.C.W

Il a occupé le poste de directeur technique au sein du conseil administratif en plus d’avoir été président intérimaire.

Plusieurs personnes ont pris la relève de Marc, que ce soit pour les entraînements, l’implication, les réparations, la direction technique mais, il n’y en a qu’un Marc le Grizzly.

Merci Marc !